• Alex, le retour.

    J'ouvre un œil… Puis, le deuxième.

    Ébloui par la lumière, je referme mes stores et recommence l'opération tout doucement.

    L'éclair devient plus sombre et un flou s'installe; je recommence l'opération jusqu'à la clarté de l'innocence, la pureté de l'immaculée contraception…                        Alex, le retour.                                                                              

    Tiens ? Je devais être un peu humoriste pour sortir de telles âneries lors d'un réveil du néant.

    Le plafond est aussi blanc que le lit vide à côté du mien… Pardon, ce doit être une habitude chez moi de faire des jeux de mots.

    Qui suis-je ? Que fais-je là ?

    Un visage porcin se penche sur moi, avec l'haleine qui va avec ; j'ai envie de hurler, à Alex, le retour.celui qui est derrière le groin, d'aller se laver les ratiches mais aucun son ne sort de ma gorge.

    Une volute de mémoire revient me dépeindre le tableau d'avant départ : Faissebouka, "la salope qui fait semblant", se fend la poire en me regardant saigner le cœur.

    C'est elle qui m'a tué en me transperçant l'âme pure d'une insidieuse lance de foi  mauvaiAlex, le retour.se ; elle continue à hennir d'un rire transperçant comme pour savourer ce qu'elle croit être une victoire totale.

    Mais c'est sans compter avec la ténacité de ceux qui ont déjà vécu trois vies, et j'en fais partie :

    La vie d'avant vie, toute embryonnaire à parer parfois les coups de tisonnier ; la vie d'enfance, où les bleus servent à grandir et la vie où l'on a pu se construire un bonheur à défendre bec et ongles propres.

    Que croyait-elle, la Lucyféra des coups bas ? que j'allais rester au tapis à attendre qu'on me compte out ?Alex, le retour.

    Déçue, chérie, de me revoir debout à huit ? Mais cette fois-ci j'ai un antidote de plus dans ma besace : l'honneur des gens propres qu'on ne peut salir en médisant car leur conscience ressusciterait un Jésus bien avant les Pâques.

    -        Alors Alex, tu émerges ?

    La voix dédiée au groin aboie plus qu'elle ne susurre.

    -        Ben tu peux dire que tu nous a fait vraiment peur…

    J'ai envie de lui demander où il a entendu cette phrase bateau minaudée à tout individu qui a failli tirer sa révérence.

    -        Où suis-je ?

    Je souffle plus que je ne parle.

    -        Tu es dans la vraie vie d'amour avec tes poteaux qui t'espèrent.

    -        Dis donc, machin, tu pourrais être un peu plus précis ? Ou alors, boucle la et laisse parler les grands.

    -        Ho ! jubile le groin tout content, il est vraiment réveillé et sa première vacherie est pour moi ! Mon cher Alex, tu en villégiature à l'Hôpital Saint-François d’Assise du Québec libre.

    Je pose enfin la question number one pour tout individu en phase atterrissage

    -        Que c'est-il passé ?

    -        Tu ne te souviens de rien ?

    -        Mais si enflure, c'est juste que j'adore te faire parler, andouille ! alors ?

    -        Ben… on t'a retrouvé quasi mortibus dans une chambre de l'hôtel Best Western devant un écran branché internet France…

    -        Et ?Alex, le retour.

    -        On n'a pas pu voir les messages car ta page a disparu…

    -        C'est possible ça ?

    -        Ben… normalement non.

    Tout me revient d'un coup : le coup du père François ourdi par "Lucyféra la salope" et sa lance mortifère sortie de l'écran pour m'abattre… Je garderai tout pour moi car cette histoire perso n'intéresse pas l'agence TEF.

    -        Le Pacha est au courant ?

    En disant ça, je prouve à sa majesté Porky 1er que j'ai recouvré toute ma mémoire d'avant blitzkrieg.

    -        Ou ouiiiii, se met à glapir l'énorme, même que je dois l'avertir de ta sortie du néant.

    -        Écoute, gros, on va se prendre un peu de bon temps et tu l'avertiras après, OK ? Sinon, je repars.

    Après tout, je l'ai bien mérité mon congé sabbatique, non ?

    Et puis il faut avertit Angélique et Bérangère de mon retour de derrière l'écran.

     

    Alex, le retour.

     

    « Foudroyé en plein délire (par Di)

  • Commentaires

    1
    Di
    Mercredi 29 Janvier 2014 à 17:01

    Oh my dog, notre Alex revient à lui avec tous ses morceaux. Vivre de vie en vie avec tous ses atouts et  jokers, se réveiller aux côtés de ce bon Jean Bon, quel délice à lire. Mais cela rendra Alexandre plus fort encore. Il est temps de retourner avec les pots, eux et elles ne lui féront pas l'amour vache. Angélique est ravie du retour d'Alex.

    2
    Mercredi 29 Janvier 2014 à 17:18

    Enfin retrouvé ! Rue de l'Espinay, près des Chutes à Québec. Notre Alex sort du coma. Bérangère lui envoie une immense gerbe de fleurs avec une carte de prompt rétablissement   chantante. Le mystère plane mais la démone est clouée au sol sur un chemin de croix bénites. C'est l'heure des vacances, on se consulte et on traîne Porky avec nous. Cette fois-ci, il le mérite bien.

    3
    aganticus
    Mercredi 29 Janvier 2014 à 18:57

    Salut les filles ! Vos matous, maris et autres sont prêts ? Un magnifique Falcon 7 vous attend pour vous emmener "là où que ça marche pas bien dans le monde"

    Croyez moi sur parole : y'a du boulot !

    Et soyez bravettes : ne venez pas fouiner en France car on fait déjà rire le monde entier.

    4
    Mercredi 29 Janvier 2014 à 19:56

    C'est le bel ' François lon lère, C'est le bel ' Francois lon gué... Qui a mis sa culotte à terre... Sur l'air de : C'est la belle Françoise. Le boulot reprend !

    5
    Mercredi 29 Janvier 2014 à 20:15

    Bonsoir le trio ! J'espère bien que la quatrième roue du carrosse n'a pas dit son dernier mot non plus, je dois sauver ma petite Cochica, je n'ai pas oublié mais je n'ai pas eu la disponibilité d'esprit pour écrire tous les rapports de Fifi et son équipe.

    Cette Lucyféra m'a l'air abjecte et il faut que l'Oignon l'expédie à perpète à l'autre bout de l'univers, qu'elle n'apparaisse plus.

    Ravie de revoir Alex, et même Jean Bon ! Bizzz à toi, Aganticus, bizzz à ces dames

     

     

    6
    Mercredi 29 Janvier 2014 à 20:16

    Texte parfait, illustrations idoines !

    7
    aganticus
    Mercredi 29 Janvier 2014 à 23:15

    Et, dans le rôle de la Baronne des Moulins, Fifi la Bretonne ! Bien sûr !

    8
    Mercredi 11 Mai 2016 à 02:48

    Pobud an inspiration . interesting article Ricalinu asli 

    11
    Mercredi 31 Mai à 15:42

    I am pleased to have to have found your site and we get the things like that. I want to follow it further.

    12
    Lundi 17 Juillet à 11:05

    It's great that you write your thoughts here and share your experiences. It seems to me that you are doing well

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :